La Halle de Grètèdar

 

         

 

 

 

          La Société Royale Malmedy-Folklore est la seule association culturelle de Malmedy à posséder en bien propre un bâtiment historique de notre ville.

          C'est le 6 octobre 1964 que Malmedy-Folklore acquit aux héritiers Pierry ce qu'il est convenu d'appeler "la Halle" de Grètèdar. Ce bâtiment, -qui aurait sans doute été démoli sans notre intervention-, méritait d'être conservé car il fut sous l'Ancien Régime notre ancienne "Maison de Ville ", et il reste le seul édifice qui recèle les derniers vestiges des fortifications de Malmedy au 17e siècle.

          En 1601 en effet, excédés par les incursions et les pillages dont ils étaient continuellement victimes, les bourgeois de Malmedy commencèrent à protéger leur cité en l'entourant de murailles flanquées de tours d'angles, de fossés et de portes fortifiées avec corps de garde à chacune des huit entrées de la ville.

          Parmi elles, la porte de Grètèdar barrait le chemin vers Livremont. Elle devait être particulièrement stratégique car c'est par les hauteurs de Livremont que la soldatesque de Martin Schenck avait perpétré le sac et l'incendie de Malmedy en 1587.

          Malheureusement, dès 1676, toutes nos fortifications furent démantelées par des troupes françaises, et la porte de Grètèdar disparut elle aussi dans ces destructions, victime des guerres du roi Louis XIV. Le 4 octobre 1689, un détachement des mêmes armées françaises réduisit encore en cendres plus de 600 maisons de notre cité, y compris les églises abbatiale et paroissiale, et la Halle qui se trouvait au milieu de l'actuelle place Albert 1er.

          L'on décida de construire une nouvelle Halle à l'emplacement de l'ancienne porte de Grètèdar. Nous savons quand elle fut bâtie puisque dans sa chronique (1772-1802), Thomas Joseph Lacaille nous dit : "1726 et 27 : la Maison de Ville bâtie et a coûté 3000 rixdallers - pièce superbe ". Le millésime 1727 se retrouve d'ailleurs gravé au linteau de la porte d'entrée, et en ferrures d'ancrages au pignon ouest.

          Jusqu'en 1794, la Halle resta le siège de la Haute Cour de Justice et du Magistrat de Malmedy. Les autorités françaises en firent leur Mairie. Puis elle fut louée à des particuliers avant d'être vendue en 1818 à la famille Stouse. Celle-ci la céda en 1897 à Hubert Pierry, et ses petits-enfants la vendirent en 1964 à Malmedy-Folklore.

          Ce bâtiment de caractère, en pierre d'arkose, aux baies encadrées de pierre bleue en schiste de Recht, est effectivement superbe. Si bien qu'en 1998, la Société Royale Malmedy-Folklore en a obtenu le classement officiel comme monument historique par la Région Wallonne.

          La Halle de Grètèdar, aux locaux particulièrement attrayants comme galerie d'art, est ouverte au public plusieurs fois l'année, lors de présentations thématiques ou lors d'expositions de sculptures, de peintures, de céramiques, et autres ...

 

 
 
 
 
 
© Photos Pierre MOXHET